La Normandie Equestrian Week à la rencontre du Meeting de Deauville Barrière

La Normandie, terre de cheval par excellence, vous donne rendez-vous en août pour découvrir la richesse de ses disciplines équestres : jumping, complet, élevage, courses et polo. De quoi satisfaire toutes les envies autour d’une passion commune : le cheval ! Rencontre avec Guillaume Flavigny, responsable de l’Hippodrome de Deauville-La Touques.

Quelles courses mythiques font du Meeting de Deauville Barrière un événement incontournable des sports hippiques ?

Le Meeting de Deauville Barrière, c’est 6 courses de groupe 1 et 23 courses de groupe 2 et 3 durant les 16 réunions du Meeting. Les groupes 1 sont vraiment les courses d’excellence, c’est le meilleur niveau de courses au monde. Elles débutent par le Prix Rothschild le 3 août sur 1600m (le miles, ndlr) en ligne droite pour les juments de 3 ans. Le dimanche 15 août se courra le Prix du Haras de Fresnay–le–Buffard Jacques Le Marois, c’est la course la plus dotée de l’Hippodrome de Deauville–La Touques : un million d’euros. Le dimanche 22 août aura lieu le Prix Morny, une course qui se dispute sur 1200 m. C’est un sprint réservé aux chevaux de 2 ans. Enfin, le 29 août se déroule une course historique à Deauville., le Lucien Barrière Grand Prix de Deauville. Elle se court sur la piste circulaire, sur 2500 m, une distance similaire au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe.

Quelle place occupe ce Meeting dans l’univers des courses ?

Le Meeting de Deauville Barrière a la particularité de rassembler pendant un mois des professionnels et près de 800 chevaux venus de toute l’Europe. La vie des courses s’organise sur l’hippodrome et sur son centre d’entraînement. Deauville devient alors la destination internationale des courses ! Le succès de ce Meeting est assuré par le haut niveau des épreuves qui rythme l’été, par les ventes de yearlings Arqana et l’attrait de la station balnéaire de Deauville…

Pourquoi l’Hippodrome de Deauville-La Touques est-il le plus réputé des hippodromes de plat en France ?

C’est avant tout un hippodrome historique. Dans les grands hippodromes français, après Chantilly, on doit faire partie des plus anciens. Il va avoir 160 ans dans 2 ans ! Et nous organisons ici 44 réunions de courses en tout dans l’année ! On a aussi la particularité d’avoir du lien avec les autres disciplines, notamment le polo puisque l’hippodrome accueille les compétitions de polo tout l’été. On est un hippodrome qui s’inscrit complètement dans la vie locale, avec 150 salariés à l’année et une cinquantaine de saisonniers durant le meeting. Et puis Deauville–La Touques, c’est soixante-quinze hectares au coeur de la ville, à deux cents mètres de la plage. Le slogan du meeting c’est « Les courses et la mer ».

Plus d’infos sur www.evenements.france-galop.com

©Scoopdyga