Pour le polo aussi, Deauville est une place forte au niveau mondial !

Cet été encore, la Normandie sera le théâtre de prestigieux matches de polo dans le cadre de la Barrière Deauville Polo Cup, partenaire de la Normandie Equestrian Week avec le Meeting de Deauville Barrière, le Longines Deauville Classic, le Normandie Horse Show, le Grand Complet du Pin et les ventes Arqana. Les différents tournois se tiendront du 7 au 29 août au Deauville International Polo Club, au centre de l’hippodrome de Deauville La Touques, et verra s’affronter les meilleures équipes du circuit international. Zoom sur une discipline pratiquée depuis bientôt cent cinquante ans sur la côte Fleurie.

Le polo est un sport collectif voyant s’affronter deux équipes composées de quatre joueurs sur un terrain en gazon de 275m de long et 145m de large. L’objectif est de marquer autant que possible de buts ou goals, à l’aide d’un maillet et d’une balle de 8,5cm de diamètre à faire passer entre deux poteaux verticaux espacés de 7,5m. Des périodes de sept minutes et demie appelées chukkas rythment le jeu. En France, elles sont au nombre de quatre ou de six pour les grands tournois.

L’histoire du polo à Deauville

Partenaire de la Normandie Equestrian Week, le Deauville International Polo Club (DIPC) est le seul stade au monde situé au milieu d’un hippodrome, celui de Deauville La Touques, en plein cœur de ville. Des joueurs du monde entier s’y retrouvent chaque année pour disputer ses prestigieux tournois, détendre leurs chevaux sur la plage le matin et profiter du charme des soirées deauvillaises.

Cette année, la Barrière Deauville Polo Cup se tiendra du 7 au 29 août, avec quatre tournois principaux, dont la prestigieuse Coupe d’Or tant convoitée par les capitaines européens et les grands professionnels argentins. Au programme également, la Coupe d’Argent, la Ladies Polo Cup et la Coupe de Bronze, mais aussi des animations telles que du Kids Polo, des défilés dans les rues de Deauville ou du Beach Polo, dont le tenue dépendra de la situation sanitaire.Il faut remonter à 1880 pour trouver trace du premier match de polo joué à Deauville. Le Polo Club a quant à lui vu le jour en 1907, fondé par Robert de Rothschild, le capitaine Joubert et le duc de Guiche. Dès 1923, le club comptait déjà plus de cinquante joueurs et avait alors accueilli Alphonse XIII, roi d’Espagne, vainqueur de la coupe Gramont. Autre fait marquant pour le polo dans la célèbre station de la côte Fleurie, la création de la Coupe d’Or, en 1950, qui a consacré depuis bien des équipes devenues mythiques. Depuis, elle demeure l’unique tournoi français à attirer les légendes vivantes de ce sport. La même année marqua le début du transport aérien des chevaux, qui facilita grandement la venue de joueurs étrangers. Depuis, le DIPC n’a cessé de grandir et d’accueillir les plus grands noms mondiaux de la discipline sur les pelouses de Deauville La Touques.

Particularités et qualités d’un cheval de polo

La localisation du DIPC présente de nombreux atouts, dont celui non négligeable de se situer à dix minutes à pied de la plage. Les chevaux s’y retrouvent chaque matin aux environs de 6h pour marcher et galoper sur le sable mais aussi pour s’offrir, en quelque sorte, une séance de thalassothérapie. Le club peut accueillir jusqu’à deux cent cinquante chevaux. Sélectionnés spécifiquement pour le polo, ceux-ci présentent des caractéristiques très particulières. Ainsi, ils sont rapides, puissants, courageux et calmes. Une équipe appartenant à l’élite nécessite une quarantaine de chevaux pour disputer un match de polo de haut niveau!

Le cheval de polo est issu du croisement entre la race Criollo et celle du Pur-sang Anglais, star des courses de galop de plat et d’obstacles. De petite taille, il mesure 1,55m à 1,65m au garrot. Sa croupe puissante, provenant du Quarter-Horse, lui permet d’effectuer des démarrages instantanés, atteignant les 50km/h en quelques secondes, mais aussi de tourner très rapidement.

Son dressage dure plus ou moins un an. À partir de l’âge de quatre ans, il peut entamer les séances pratiques de polo, qui dureront un à deux ans. À cinq et six ans, il peut déjà être utilisé en compétition et obtient un bon rendement autour de huit à onze ans. Certains excellent encore en tournois à quatorze ans et plus. Pour garder la forme, cet athlète de haut niveau travaille environ deux heures par jour. Résistant, il doit être capable de maintenir cet effort pendant quelques minutes et durant toutes les phases de jeu. Le cheval de polo doit aussi avoir un caractère exemplaire: courageux, calme mais aussi sensible et à l’écoute des moindres informations. La préparation physique se fait en groupe de cinq à sept chevaux, ce qui correspond au lot d’un joueur. Quant à la technique et la musculation, elles résultent d’un travail individuel. Le joueur de polo doit faire preuve d’une équitation légère et aérienne, ce qui lui permet de créer une relation particulière et privilégiée avec sa monture.

Classé dans : Polo